Actualités - A la Une

290 ANS de mission des sœurs de St PAUL DE CHARTRES 1727-2017

290 ANS DE MISSION DES SŒURS DE ST PAUL DE CHARTRES 1727-2017
La congrégation a 321 années d’existence et 290 ans de vie missionnaire.

 
Le dimanche 10 Septembre 2017, marque les 290 ans de Mission des Sœurs de Saint Paul de Chartres arrivées le 10 Septembre1727 en Guyane.
Cette date sera une immense action de grâce pour les merveilles accomplies par l’Amour indéfectible de Dieu.
Une retraite aura lieu préparant les cœurs et les esprits. Les Sœurs et les Amies de Saint Paul de Martinique, Guadeloupe, St Barthelemy, St Martin sont invitées à y participer.  Toutes ne peuvent pas se rendre en Guyane aussi chaque Département organise l’anniversaire. En Guadeloupe il y aura une Messe le 10 Septembre à 9 heures  à la Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul de Pointe à Pitre. Les  Sœurs de Basse Terre, Marie-Galante, la Désirade pourront s’y joindre, tandis que les Sœurs de Saint Martin et de Saint Barthelemy se réuniront ensemble.
290 ans !  Que les grâces de DIEU tombées en abondance sur toutes ces années soient pour nous une occasion de conversion, de renouvellement dans la foi et la confiance en Dieu. Si dans certains lieux nous faiblissons par la raréfaction de l’effectif, de l’âge avancé des Sœurs, l’espérance est là et la Mission continue et se renforce ailleurs. En effet nous sommes environs 4000 répandues dans les 5 continents avec comme devise :<<Se donner à DIEU au bien de l’Eglise et à l’utilité du prochain>>
                   Que tes œuvres sont belles SEIGNEUR !
Sr Louis de Gonzague (PàP)      

 

La congrégation a 321 années d’existence et 290 ans de vie missionnaire.
En effet :

1696          Naissance de la petite communauté des sœurs de St Paul à l’instar d’un curé : Louis                                             CHAUVET, courageux qui veut donner vie à son village de Levesville à Chartres.
1727          30 ans de vie et voilà que l’appel pour le grand large est lancé.
                   Besoin de sœurs en Guyane pour l’hôpital à la demande du comte de Maurepas, conseiller d’Etat,                      Ministre de la Marine et de la Maison du Roi.
                   La réponse c’est OUI !
                   4 sœurs partent pour Cayenne en Guyane le 23/04/27 et arrivent le 10 septembre 1727.
                   Elles seront à l’hôpital.
1789          C’est la révolution
                   En 1792 elles soignent les prêtres non jureurs et les révolutionnaires ainsi que les bagnards.  

1804 – 1852 Dans les bagnes et les camps de travail de la forêt guyanaise
Avec la Révolution française de 1789 les communautés de France sont fermées et les sœurs sont disséminées.
Mais en Guyane la vie continue et les sœurs vieillissent et réclament de l’aide de leurs sœurs de France.
Le Ministre de la Marine s’en charge et fait rechercher les sœurs.
Grâce aux sœurs de Guyane, la congrégation reprend vie et en 1817 des sœurs peuvent partir pour la Guyane
 
1811     Est une date importante pour la congrégation car c’est la reconnaissance officielle par                                          l’empereur Napoléon, roi d’Italie, protecteur de la confédération du Rhin et médiateur de la                                 confédération suisse.
1904           Avec la laïcisation 60 sœurs sont expulsées.
                   1 quinzaine sont restées à Sinnamary et à Cayenne
Avec la guerre, la vie devient plus difficile mais les sœurs en Guyane persévèrent et continuent à soigner et à se mettre à la disposition de la population. Elles se dévouent dans leur clinique de 1970 à 2007.
Puis vu la diminution des sœurs et l’âge, elles laissent la clinique  et ouvre le centre spirituel Ste Thérèse sur la route de la Madeleine, non loin de la clinique qui répond à la soif des gens dans leur recherche de Dieu.
 
 
·                                  ESSOR MISSIONNAIRE
La Guyane a été le point de départ de la vie missionnaire des sœurs.
En France les communautés se multiplient.
Puis :
1750          L’ile Bourbon
1770          L’ile de France qui deviendra l'île Maurice
1817          La Martinique
1820          La Guadeloupe
1848                   La Chine. Hong-Kong avec Monseigneur Forcade, ancien évêque de la Guadeloupe. Il partira de Chartres avec sa propre sœur Alphonsine (SPC). Monseigneur Riocreux a eu l’occasion d’aller prier sur la tombe de sœur Alphonsine, sœur de St Paul de Chartres
1878                   Japon – Vietnam
1887          Corée
1895          Thaïlande
1900          La Suisse
1904          Philippine
1930          Canada
1950          Afrique (Centre Afrique)
1955          Madagascar
1965          Cameroun – Brésil
1967          Indonésie
1972          Haïti
1989          Australie (Brisbane – Sydney)

La mission continue et les sœurs vont là où d’autres ne peuvent aller
1981           Palestine
1993          Timor Oriental
1994          Alaska
1996          La Mongolie
2000          La Russie
2003          Ukraine
2008          Kazakhstan – Israël
La moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux.

 

LA GUADELOUPE
Nous sommes en Guadeloupe. Que se passe-t-il ?
1820          Arrivée des sœurs. Elles travaillent à l’hôpital St Jules à Pointe à Pitre puis dans les différents hôpitaux.
1855          Basse Terre
1882          Pointe à Pitre
Dans les îles
1853          St Martin
1855          Marie Galante
1932          St Barthélémy
1971          Désirade à la léproserie
 

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...