Billet du dimanche 2

Dimanche 8 octobre : 27e dimanche ordinaire

Ensemble, nous sommes Église !

 Chaque jour arrive avec son contingent de violences. Les premiers récits de la Bible sont marqués par cette violence (Caïen et Abel  Gn4 1-9  ) et aussi Saül et David pour ne citer que ceux-là ! Dieu nous donne de continuer son œuvre, il nous laisse la liberté d’agir, il nous donne sa vigne à entretenir et à cultiver. Il nous en demande le fruit.

Nous qui sommes les sarments de la Vigne du Seigneur en Guadeloupe, quels soins lui portons-nous ? Qu’en tirons-nous pour la gloire de Dieu ? Quelle relation vraie avons-nous avec  lui qui nous fait porter du fruit ?
 Le peuple de Dieu rassemblé est renfermé sur lui-même, ne regarde que ses petits intérêts.   Les ministres appelés à des responsabilités pour la conduite du peuple rencontrent pour certains des difficultés à remplir leur mission. Il y a là une attitude mystérieuse,  comme un refus du Fils de Dieu qui  s’ancre dans  chacune et chacun de nous,  et en tout temps.  Jésus nous  aide à nous regarder pour nous mettre en marche vers le Royaume. Nous ne sommes pas encore tout à fait libérés des plaisirs  éphémères  de notre quotidien.

Jésus nous instruit à partir du monde agricole. Après les éléments naturels que nous avons subis, l’agriculture, fruit du travail de l’homme, est sinistrée. Cette situation  nous concerne tous ! Notre solidarité fraternelle est mise en action, c’est à nous qu’il appartient  d’agir pour nous sauver du désastre. Jésus dans la parabole attire notre attention sur le danger de tout le négatif qui nous empêche d’avancer ensemble et  ainsi dominer le péché comme : L’envie, la jalousie, la haine, le mépris, le rejet de l’autre… Jésus ne nous abandonne pas, il a étendu les bras sur la croix pour nous sortir de l’ornière, et nous mettre sur la route de la vie.  C’est dans l’obéissance  aux règles établies pour la conduite de l’Église que nous pourrons travailler ensemble et produire du fruit pour la gloire de Dieu.
Diacre Georges BERVIN


Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...