Billet du dimanche 3

Dimanche 15 Octobre : 28è dimanche ordinaire

Dieu invite : qui répond ?
Jésus, dans l’Evangile, nous parle de la réponse qui est donnée à l’invitation de Dieu — représenté par un roi — à participer à son banquet (cf. Mt 22, 1-14). Les invités sont nombreux, mais il arrive une chose inattendue: ils se refusent de participer à la fête, ils ont autre chose à faire; certains accueillent même l’invitation avec mépris.

L’invitation du roi rencontre même des réactions hostiles, agressives. Mais cela ne freine pas sa générosité. Il ne se décourage pas, et il envoie ses serviteurs inviter beaucoup d’autres personnes. Le refus des premiers invités a comme effet l’extension de l’invitation à tous, jusqu’aux plus pauvres, laissés-pour-compte et déshérités. Les serviteurs réunissent tous ceux qu’ils trouvent, et la salle se remplit: la bonté du roi n’a pas de limites et à tous il est donné la possibilité de répondre à son appel. Mais il y a une condition pour rester à ce banquet de noces: porter le vêtement de noces.

 Il faut savoir qu’être invité à un repas de noces constitue un grand honneur. Et Jésus utilise cette image pour évoquer le Royaume des cieux. Certes, Dieu règne en manifestant sa volonté de voir la salle du banquet remplie d’invités. Mais tout appel de la part du Seigneur exige une réponse sérieuse, une réponse qui ne soit pas superficielle, ni même partielle. C’est vraiment tout l’être de l’homme qui doit être présenté au Seigneur. Toutes les zones de son âme, toute son histoire, y compris les étapes douloureuses, doivent être présentées à l’Amour de Dieu, pour être lavées et rénovées totalement.

Oui, l’Amour de Dieu désire régner dans toutes nos composantes.Si au contraire, nous fermons à la grâce de Dieu certaines zones de notre histoire et de notre existence, les ténèbres s’y installent, ce qui entraîne pleurs et grincements de dents, comme le dit la parabole.
Plus que jamais, unissons-nous au Fils en nous offrant totalement à son Amour inconditionnel.
Père Gérard FOUCAN


Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...