Billet du dimanche 1

Dimanche 3 décembre :1er dimanche de l'Avent


« Prenez garde, restez éveillés.. ! »Ces paroles n’ont pas cessé de retentir à nos oreilles ces jours derniers de différentes manières. Nous avons en effet certainement encore en mémoire la parabole de ces dix jeunes filles, sages et folles, qui, à cause de leur manque de prévoyance, avaient laissé leur lampe s’éteindre faute d’huile. Et l’évangile ajoutait : « Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra.. » !  Nous entendons encore aujourd’hui dans l’évangile de ce premier dimanche de l’avent

Ces paroles viennent relancer, en nous chrétiens, durant ce temps de l’Avent, et au début de la nouvelle année liturgique, la joie de la venue du Seigneur. Ces paroles éclairent en quelque sorte l’avenir dans sa signification essentielle. 0r l’avenir et sa signification essentielle, c’est que le Seigneur vient. Mais Jésus ne donne pas de date. Cependant, il nous montre tout simplement l’attitude de l’attente qui convient, pour aujourd’hui et pour demain.

Prenons conscience que le temps de Noël est le temps de la surprise, le temps où le croyant que nous sommes, s’étonne d’un événement  qui dépasse l’intelligence humaine et la sagesse humaine. Cet événement, c’est que Dieu s’incarne ; Dieu devient l’un de nous. Dieu se fait homme, Lui Dieu, que le ciel et la terre ne peuvent contenir, se fait  petit enfant et vient habiter parmi nous. C’est donc  bien cette venue que nous sommes appelés à accueillir, et que  nous guettons. C’est le temps de l’Avent.
Avec l’Avent, l’Eglise adopte la nouvelle traduction liturgique du Notre Père : «Et ne nous laisse pas entrer en tentation ». Tout un programme pour la nouvelle année liturgique et pour notre vie entière.    
Père Yves GILLOT

 


Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...