Billet du dimanche 2

Dimanche 10 décembre : 2d dimanche de l'Avent

                         
  Le Messager choisi !
Saint Marc nous secoue, nous fait sortir de notre somnolence spirituelle, afin d’être prêts pour accueillir comme il le faut le Sauveur, celui qui vient nous aider à nous libérer du péché.
Sommes-nous, réellement prêts à accueillir Dieu notre Sauveur ? Le Dieu qui nous demande de nous construire dans l’amour, de bâtir un monde de force par l’Esprit, et de paix par l’unité ! Jean le Baptiste, par son exemple nous instruit à l’humilité, au pardon.
Jean apparait, il vient du désert ! Il vient en fait de nulle part, il nous demande de nous convertir, de nous tourner vers Dieu, de nous préparer à le recevoir. De nous préparer à faire le passage avec le Christ.  Jésus le Christ qui vient nous montrer le chemin pour aller vers le Père. Pour cela, nous devons être avec celui qui est au milieu de nous, celui qui nous tend sans cesse la main, mais que nous ne savons pas voir. Il est parmi-nous, Dieu que nous attendons. En nous convertissant, nous pourrons dire : «  Voici notre Dieu »
Cette force de l’Esprit Saint qui guide Jean à éclairer ses frères en Dieu dans l’amour, dans le pardon, aujourd’hui quel sens a-t-elle pour nous ? Savons-nous aimer comme Dieu nous aime, au point de prendre notre humanité pour mieux nous guider ? Si nous savions aimer, nous saurions pardonner ! Jean, le Messager choisi, se donne, il sert avec courage, humilité, et fidélité Jésus le Christ. Le Christ chemin lumineux qui nous mène vers le Père. Jean nous le montre par ces mots « Voici venir dernière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales… » Celui qui vient c’est le Christ, qui en toute humilité donnera un sens fort au baptême initié par Jean. C’est aussi lui, Jésus, qui en lavant les pieds de ses disciples nous montre la vraie  force de notre vie, l’amour du prochain.
Diacre Georges BERVIN.


Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...