Billet du dimanche 1

Dimanche 7 janvier : L'Epiphanie du Seigneur

Epiphanie 2018

Au cœur de cette fête de l’Epiphanie, il y a la démarche des Mages à la crèche de Bethléem. Ces mages-là venus d’Orient préfigurent toutes les nations appelées à accueillir le sauveur du monde. Le récit des mages devient alors une « épiphanie », c’est-à-dire aussi une merveilleuse manifestation du Seigneur dans le monde.

Il est difficile de se faire une idée très claire sur le côté historique de ces hommes mystérieux que Matthieu appelle des « Mages venus d’Orient ». Au VII° siècle, on leur avait même donné un nom : « Melchior, Gaspar et Balthazar ». Au XV° siècle on leur avait attribué aussi un profil de trois races différentes : Melchior serait blanc. Gaspar serait de race jaune et Balthazar noir. En vérité, on n’en sait pas grand’chose ! Ces Mages, ce sont donc des païens qui, dit l’évangile, découvrent une étoile mystérieuse. Une étoile qui les attire l’attention; et en la suivant, ils vont vers « les prêtres et les scribes du peuple pour leur demander où devait naître le Christ » ajoute encore l’évangile. Comme il manquait à ces mages des renseignements précis, concernant la naissance du Messie, c’est par conséquent à Jérusalem, à travers le message des prophètes et des textes bibliques, qu’ils seront  renseignés. Venus d’ailleurs, ces Mages ont bénéficié du signe d’une étoile, qui les a conduit à Béthléem jusqu’à l’enfant-roi, devant qui ils se prosternèrent.

Comme les Mages, attentifs aux signes, il nous faut, nous aussi, être attentif  aux signes des temps, à la lumière de la Parole de Dieu. Fête de la manifestation de l’amour de Dieu, l’Epiphanie est un appel lancé aux hommes de tous les continents, de toutes les cultures, de tous les modes de vie, à marcher vers le Christ. 
Père Yves GILLOT


Questions liturgiques

Epiphanie : prière d'un jeune


Jésus, devant la crèche,
Je regarde Marie qui te berce dans ses bras
Et Joseph qui veille sur vous deux.
J'aurais beaucoup aiméêtre là, àBethléem,
Il y a plus de deux mille ans
Pour vous contempler en vrai,

Lire la suite...