Actualités - Dans le diocèse

Epiphanie à Gourbeyre !


 

L’Epiphanie qui  prolonge la fête de Noël est toujours célébrée avec joie dans les paroisses. Dans l’église Saint Charles Borromée de Gourbeyre, ce fut une grande joie, en raison de la présence de l’évêque, Mgr Riocreux après les tristes évènements  liées à une occupation illégale de ce lieu. La justice  ayant tranché, le Père Bosco a pu « prendre possession » de l’église le 23 Décembre dernier et y célébrer  la Nativité avec ses paroissiens.


Mais l’évêque tenait à venir en personne pour célébrer la première messe dominicale en 2018. Il était accompagné de deux prêtres parisiens, professeurs aux Bernardins, les Père Patrice Sicard et Yvan Maréchal.

Le Père Bosco a accueilli solennellement l’évêque à la porte de l’église suivant le rite prévu : croix, aspersion et encensement. Puis, en présence de 400 paroissiens, la célébration a commencé, joyeuse et attentive.


Dans  son homélien Mgr Riocreux a commenté les trois lectures en expliquant le symbole des mages représentant tous les peuples en soulignant « la très grande joie » des mages. Il a conclu sa méditation avec la dernière phrase de l’Evangile sur les mages « revenus par un autre chemin », soulignant le chemin de conversion, de pardon et d’amour pour tous ceux qui ont rencontré le Christ, comme les mages.

Au terme de la messe, de nombreuses informations ont été données. Sur la rencontre des évêques de la province qui vient de s’achever. Sur la retraite des prêtres qui commence demain à Saint Jean Bosco, avec les enseignements donnés par Mgr Macaire. Sur la messe concélébrée de mercredi 10 Janvier à 18 H dans cette église de Gourbeyre.

 

Dans la salle paroissiale Saint Vincent de Paul, la galette a été partagée par les membres des différents conseils, ainsi que le groupe des hommes.
Une belle rencontre dans cette paroisse qui était en souffrance depuis septembre dernier.

 

Questions liturgiques

Epiphanie : prière d'un jeune


Jésus, devant la crèche,
Je regarde Marie qui te berce dans ses bras
Et Joseph qui veille sur vous deux.
J'aurais beaucoup aiméêtre là, àBethléem,
Il y a plus de deux mille ans
Pour vous contempler en vrai,

Lire la suite...