Billet du dimanche 2

Dimanche 14 janvier : 2è dimanche du temps ordinaire

                      
  « Viens et vois » !


Les mages étaient à la recherche du lieu d’habitation du roi des Juifs. « Où est le roi des Juifs qui vient de naître » (Jn.2,3)Leur demande jeta le trouble, le désarroi  dans beaucoup de cœurs. Jean le Baptiste, lui,  le montre à ses disciples, non pas en qualité de roi, mais comme le Sauveur, celui qui vient nous libérer du péché, et non nous gouverner. « Voici l’Agneau de DIEU » (Jn.1,36).

Cet accueil est compris des disciples. Ils le suivent. Jésus les reçoit  et leur demande : « Que cherchez - vous ?», il ne leur demande pas « qui » cherchez- vous, mais que cherchez- vous ! Eux de l’interpeller  « Où demeures – tu ? » (Jn.1,38). La réponse est dans l’écoute : « Venez  et vous verrez » (Jn ; 1,39). Comme quand on rend visite à un ou une amie. Il ou elle accueille en disant : « Entres et mets – toi à  ton aise ». . Dieu nous appelle, il nous cherche, il nous accueille, et  aussi, il nous envoie. Depuis dans la Genèse, nous voyons cette attention de Dieu pour nous les Humains, quand il a interpellé Adan ; « Où es – tu donc ? » (Gn. 3,9), il a appelé Samuel, Moïse et d’autres serviteurs, et nous aussi en ces jours.

Nous  cherchons Jésus, il est notre frère et nous voulons cheminer avec lui pour aller vers le Père. Où demeures – tu ? Cette demande est comme une supplication ! Elle peut- être aussi traduite par « Comment vis-tu ? » Là, nous sommes directement concernés. Dans nos rues, comment vivent ceux qui n’ont pas de logement ? Quelles actions véritables impulsions – nous pour ne plus voir des jeunes, des hommes, des femmes, des enfants, avoir la rue ou l’ombre d’un manguier pour demeure et ceci par tous les temps ! En réponse à ses disciples, Jésus leur dit : « Venez et vous verrez » (Jn.1,39). On aimerait savoir ce qu’il leur a dit et enseigné. Où et comment il était installé ! Il était de bonne compagnie. André lui présenta son frère Simon ; Jésus l’appela Pierre, lui montrant ainsi qu’il le connait, et qu’il le choisit. C’est comme déjà un envoi en mission « Vas » C’est comme « Viens et tu verras ». Par notre baptême, nous sommes investis du « Vas », vers les pauvres, ceux qui sont à la recherche  de Dieu. Les sans famille, ceux qui recherchent un refuge spirituel, et aussi un appui social. Ceux dont la liberté et la dignité sont bafouées, rendus en esclavage par des hommes qui s’enrichissent de leur travail. Où demeurent- ils ? Jésus nous a dit : «  Ce que vous avez fait aux plus petits des miens, c’est à moi que vous l’avez fait ? (Mt.25,40).

Par notre action, louons le Seigneur en allant à la rencontre des nécessiteux et en les aidant à améliorer leurs lieux et leurs  conditions de vie.
Diacre Georges BERVIN


Questions liturgiques

Epiphanie : prière d'un jeune


Jésus, devant la crèche,
Je regarde Marie qui te berce dans ses bras
Et Joseph qui veille sur vous deux.
J'aurais beaucoup aiméêtre là, àBethléem,
Il y a plus de deux mille ans
Pour vous contempler en vrai,

Lire la suite...