Actus - page Accueil

Actus - page Accueil

Message de Carême, par Mgr Riocreux

Carême : Le temps du ressourcement

Voici le temps du Carême, temps de  conversion, de charité  et  de ressourcement. En cette année, le début de  cette sainte quarantaine coïncide avec le début du mois de mars. Le mercredi 1er mars, les fidèles seront nombreux pour  recevoir les Cendres et entendre l’invitation personnelle : « Convertissez-vous et croyez à l’Evangile. » Ils entendront aussi la Parole de l’apôtre Paul : «  Nous vous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. »

Tout au long des six  dimanche du Carême, nous écouterons les Evangiles qui nous ressourceront dans notre foi. Tel l’Evangile de la Samaritaine lu le troisième dimanche de Carême (Jn 4).   Jésus a soif et demande à une femme : « Donne-moi à boire ». Réponse  de cette  Samaritaine à Jésus qui lui parle d’eau vive:  « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif. » Ce récit évangélique qui jaillit comme une source dans un clair matin, c’est cette grâce du dialogue entre Jésus et la Samaritaine. Jésus lui fait découvrir le sens de la présence divine en elle en lui faisant découvrir Dieu à l’intérieur d’elle-même, au plus secret de sa conscience, comme une source qui jaillit en vie éternelle.

Venir à la source. Se ressourcer. Par la lecture de la Parole de Dieu, et particulièrement par l’Evangile de Matthieu, distribué largement dans le diocèse en ces semaines. C’est l’Evangile de cette année 2017. Lisez-le, méditez-le !

Ressourcement et illumination, tel l’aveugle-né qui obéit à Jésus en allant à la piscine de Siloé : « J’y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j’ai vu. »  De même, Jésus  va guérir un homme malade depuis trente-huit ans à Bethzatha où se trouve une foule da malades, d’aveugles, boiteux et impotents. Et l’homme part pour annoncer aux Juifs que c’est Jésus qui l’avait guéri (Jn 5, 1-16).
Jean Vanier, fondateur de l’Arche, ce lieu pour handicapés, écrit à propos de cet Evangile : « Ce chapitre de Jean révèle comment Jésus vient à nous et rencontre chacun dans ces lieux d’impuissance, paralysés par nos propres besoins et  notre faiblesse. A chacun de nous, il demande : « Veux-tu guérir ? »
Veux-tu ? Veux -tu  écouter ton Seigneur qui te parle ? Veux-tu te laisser saisir par Jésus qui te tend la main ? Jésus nous dit, comme à ce malade : « Lève-toi et marche ».  La réponse est simple : « L’homme partit annoncer aux juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. » (Jn 5, 16).

Carême, temps du ressourcement pour les chrétiens, plus particulièrement encore pour  les catéchumènes, ces adultes et ces jeunes qui se préparent aux sacrements de baptême, confirmation et eucharistie.
Carême, temps du combat spirituel comme Jésus au désert pendant 40 jours. Dans son message de Carême, le pape François nous rappelle que le péché nous rend aveugles, comme le riche de la parabole (Lc 16).  Pire, la parabole nous montre que la cupidité rend le riche vaniteux .
Carême, temps du partage avec les plus pauvres.Pour les enfants d’une crèche à Bethléem et pour une école à Haïti

Questions liturgiques