Actualités - Dans le diocèse

L’Hommage au Père Déat


Après l’hommage rendu au Père Déat par des centaines pendant 24 H à l’évêché, en ce mercredi  7 Mars, 400 fidèles et une trentaine de prêtres et diacres ont prié avec Mgrs Riocreux et Cabo.

Dès l’arrivée du corps à la salle du synode de l’ancien curé de la cathédrale, de nombreux basse-terriens sont venus pour prier et écrire un message sur le livre d’or. Mardi soir, une première messe a été  célébrée à l’évêché par Mgr Riocreux qui a retracé la vie de ce missionnaire stéphanois et landais devenu guadeloupéen.*

Puis, mardi matin, les prêtres du Conseil Episcopal ont prié avec l’office des défunts.
Vers 14 H, avant la fermeture du cercueil, ce fut la bénédiction du corps en présence de nombreux prêtres et laïcs, dont Georgette, qui s’est bien occupé du Père Déat durant ses années de retraite.

A 15 H précises, au son du glas, la procession est partie de l’évêché. Quatre prêtres portaient le cercueil. Mgr Riocreux a retracé l’itinéraire du Père Déat depuis sa naissance en 1930 jusqu’aux dernières années de retraite active à Basse-Terre, notamment auprès des communautés des sœurs St Joseph de Cluny et de St Paul de Chartres. Il a lu   une partie dela lettre écrite à Mgr Cabo  en 2007  montrant un grand sens de l’Eglise et sa fidélité à la mission.

Après la lecture des deux textes de St Jean « aimer en actes et en vérité » et le discours de Jésus sur le pain de vie, Mgr Riocreux a médité la parole de Dieu en évoquant aussi ses noces d’or sacerdotales dans cette  même cathédrale le 29 Juin 2013.
Il a conclu avec quelques témoignages glanées dans le livre d’hommage.

 

 
Témoignages au sujet du Père Déat
 
« Pasteur soucieux de ses brebis :tu les as aimés, écoutées, servis de tout ton cœur, de toutes tes forces et de toute ta foi ».

« Tu as été présent dès mon enfance, pour la communion, le mariage »
« Tu as été le prêtre qui m’a baptisé et qui m’a ait faire ma première communion »
« Les mots manquent pour dire ce qu’a fait le Père Déat qui m’a accompagné tout au long de mon adolescence »
 
« En souvenir d’un grand homme d’une bonté immense »
« Merci pour ta gentillesse et le don de ta personne »
 
Un témoin de ces journées.

Questions liturgiques