Billet du dimanche 5

Dimanche 30 avril : 3e dimanche de Pâques


Bien-aimés sœurs et frères en Jésus-Christ Ressuscité !
 
Notre vie, au cœur de ce monde qui souffre, est un chemin qui nous conduit de la naissance à la renaissance. Ce chemin, nous le parcourons avec nos joies et nos peines, avec nos réussites et nos échecs, avec nos moments d’exaltation et nos moments de doute. Et ce chemin est auréolé d’une présence que nous ne percevons pas toujours mais qui, pourtant, ne cesse de nous accompagner : celle du Christ Ressuscité.
Comme les disciples d’Emmaüs, nous vivons dans des interrogations permanentes. Nous aimerions que les choses se passent en fonction de nos désirs, de nos attentes, par trop humaines. Notre regard est embué par nos larmes, nos douloureuses tristesses, nos angoisses face aux événements que nous n’arrivons pas toujours à décrypter.
Jésus nous rejoint et nous interroge : «De quoi discutez-vous en marchant ? » Oui, de quoi discutons-nous quand nous sommes mis devant telle ou telle situation de vie ? Nous le savons, nous ne pouvons pas nous contenter de banalités. Il nous est nécessaire de prendre le temps de parler, d’écouter, d’échanger, d’approfondir le parcours de notre vie, et ce, à la lumière de la Parole de Dieu, surtout si nous prenons conscience de notre état de disciples, portés par l’amour miséricordieux du Seigneur, qui a tout donné pour nous sortir des ténèbres de la mort.
A nous aussi Jésus explique les Ecritures, en partant de Moïse et de tous les prophètes, pour ouvrir nos yeux sur le Salut offert à tous les hommes. Ce Salut nous conduit, pas à pas, sur les chemins de Joie, de Paix,  d’Amour, qui sont de vraies lampes pour nos pas, trop souvent incertains.
A la suite de Pierre, des Apôtres, des disciples connus et inconnus, à la suite de tous nos aînés dans la foi, nous avons à nous laisser guider par le Vivant, pour que chaque jour, nous devenions davantage de bons et loyaux disciples, en proclamant la Bonne Nouvelle de la Vie, avec Jésus Christ, que le Père a relevé de la mort, pour qu’avec lui nous soyons des vivants, heureux et fiers d’être membres de la grande communautés des croyants.
Rejoignons, en ce jour, la supplique des deux disciples à leur arrivée à Emmaüs : « Reste avec nous Seigneur…. ». Oui, reste avec nous, Seigneur, pour que nous te reconnaissions quand tu nous partages le pain de ton amour.
P. Serge CYRILLE
 


Questions liturgiques