Billet du dimanche 3

Dimanche 21 mai : 6ème dimanche de Pâques

Il ne nous laisse pas seul

 « Je ne vous laisserai pas orphelins ».Le départ du Christ est réel mais il annonce sa présence autrement et de quelle manière ses disciples doivent se comporter.
Première promesse : « Si vous m’aimez, vous resterez fidèles à mes commandements » Oui, aimez Jésus c’est vivre dans la fidélité à ses paroles. Les commandements de Jésus ne sont pas des fardeaux mais  ce sont des chemins capables de nous conduire vers la perfection. Les paroles de Jésus visent à notre harmonie, notre bonheur et notre salut.                Si nous mettons en pratique les paroles de Jésus, Dieu sera notre priorité en tout. Si Dieu est au centre de notre vie réellement, nous serons bien dans notre corps et dans notre esprit. Sans Dieu, l’homme progresse vers le désespoir….
 Deuxième promesse : « Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre défenseur qui sera toujours avec vous ».  Oui, auprès du Père nous avons un intercesseur, il s’appelle Jésus : « Si vous demandez au Père quelque chose en mon nom, il vous l’accordera » A la veille de sa mort, Jésus a prié le Père d’envoyer un défenseur pour accompagner ses disciples dans leur angoisse et dans leur combat contre le monde :  C’est l’Esprit de vérité, le paraclet. L’Esprit de vérité s’oppose à l’esprit du monde : menteur, vicieux, ambitieux, orgueilleux, vaniteux, égoïste, malin et adultère. L’Eprit de vérité, c’est l’Esprit de Jésus et du Père. Quand nous sommes animés par cet Esprit là, nous vivons automatiquement dans la fidélité à la parole de Dieu. En nous faisant le don de l’Esprit de vérité, Jésus nous donne les moyens pour lutter contre le monde du péché et des ténèbres.
Disciples et missionnaires du Christ, Jésus vit en nous et par nous à travers son Esprit. Et  si l’Esprit de Jésus nous habite, nous sommes capables de libérer le monde de tous ceux qui l’enchainent : la sorcellerie, la superstition, la dépendance au matériel et aux plaisirs non contrôlés.
A l’approche de l’Ascension et de la Pentecôte, implorons sur nous l’Esprit de vérité pour nous guérir et nous délivrer de toutes les situations de détresse qui enchainent notre vie et notre société : « Viens Esprit du Seigneur, viens nous t’attendons, alléluia. Mets la joie dans nos cœurs, par le Christ, allé-é-luia »
P. Antony ETIENNE
 


Questions liturgiques