Actualités - A la Une

JMJ : escales aux petites et grandes Antilles

 


Les trois voiliers partis de Bretagne début septembre étaient aux Antilles pour Noël et le jour de l’an.
L’Eglise en Guadeloupe a accueilli lesjmjistes à la voile pendant une semaine, notamment pour la Nativité du Seigneur. Joie pour eux…et pour notre diocèse !
Après deux jours aux Saintes, avec messe dans l’église de Terre de Haut, ils sont arrivés à Pointe-à-Pitre à la veille de Noël. Accueil au centre diocésain permettant aux 20 jeunes-de se retrouver pour célébrer, échanger et témoigner dans les radios locales de leur aventure. Ils ont participé à la messe de la Nativité dans l’église de Massabielle, suivie d’un réveillon offert par la paroisse. Le matin du 25 décembre, ils ont participé à la liturgie maronite :  il y a en effet une communauté libanaise importante en Guadeloupe. Ainsi, leur découverte  des communautés chrétiennes s’est enrichie dans les petites Antilles. Une halte à l’évêché de Basse-Terre leur a permis d’approfondir  leur connaissance historique avec des tableaux et trois maquettes des trois goélettes de Christophe Colomb.

Celui-ci a découvert « Hispaniola »en 1492 et, lors du deuxième voyage l’année suivante, il était accompagné de frères dominicains. La première  messe dans le « Nouveau Monde »a été célébrée en janvier 1494 et l’Eglise à Santo Domingo a commémoré le 525ème anniversaire de l’évènement.
Aussi, après les Petites Antilles- Martinique et Guadeloupe-, les étapes suivantes ont été à Santo Domingo et à Haïti, les Grandes Antilles ! Par une coïncidence providentielle, j’ai pu retrouver les jeunes à Boca Chica le 31 décembre pour une messe de fin d’année dans la Marina de cette cité proche de la capitale. Nous avons échangé sur leur traversée tumultueuse et sur le quotidien fait de multiples activités maritimes et de prières. Le Père Tanguy-Marie a rejoint  le groupe en Guadeloupe et les accompagne spirituellement jusqu’à Panama.

 


Tous ceux qui ont pu rencontrer ces jeunes âgés de 20 à 25 ans sont émerveillés de leur enthousiasme et de ces cinq mois consacrés à traverser le monde depuis l’Europe jusqu’en Amérique.

A Panama, les retrouvailles avec les Antillais et les Français seront heureuses pour ces JMJistes et les 1300 français. Ceux-ci franchiront plus rapidement les 8000 kms qui séparent Paris et Panama ! Cependant, ce sera le même bonheur d’être en Eglise autour du pape !

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...