Actus - page Accueil

Actus - page Accueil

Evêques des Antilles réunis à Cayenne

 


Chaque année, les 20 évêques de la Caraïbe se réunissent pour leur assemblée de l’AEC (Antilles Episcopal Conference). Début mai, cette importante réunion s’est tenue en Guyane, au centre spirituel Ste Thérèse de l’Enfant Jésus des sœurs Saint Paul de Chartres.

Occasion pour ces évêques  anglophones disséminés à travers les Antilles de la Jamaïque à Trinidad de découvrir une terre française et une Eglise vivante. Mgr Lafont, l’évêque de Cayenne depuis 15 ans avait magnifiquement organisé avec un programme riche de rencontres, de célébrations et de découvertes.
Une assemblée épiscopale est d’abord une rencontre fraternelle d’évêques permettant d’échanger sur de nombreux sujets pastoraux, de prier ensemble afin de nous fortifier dans la mission.

Cette année, à la veille d’un mois missionnaire extraordinaire en octobre, nous avons longuement abordé ce thème en préparant un colloque important qui se tiendra à Port of Spain en septembre. En effet, comme le demande le pape, l’Eglise doit réveiller la conscience de la mission ad gentes, comme ce fut le cas aux 19ème et 20ème siècles. Un dossier présente d’ailleurs ce mois missionnaire qui aura pour thème : « Baptisés et envoyés. L’Eglise du Christ en mission dans le monde ».

Au début de cette semaine en Guyane, les évêques ont approfondi le message et la vie de Saint Oscar Roméro, évêque martyr au Salvador. Un laïc anglais proche de cette figure d’Amérique centrale nous a guidés dans la connaissance de ce pasteur proche des pauvres,  assassiné  en 1980. Pour les évêques, ce fut une découverte et une source d’inspiration dans notre mission auprès des plus pauvres.  Le pape François lui-même admire  Oscar Romero et a permis sa béatification en 2015 devant 250.000 fidèles et la canonisation en octobre dernier en même temps que Paul VI.
La formation des prêtres a été un thème important, abordé en cette session comme l’an dernier avec le pape à Rome. Deux lieux de formation anglophones regroupent les futurs prêtres de la Caraïbe : en Jamaïque et à Trinidad. Les séminaristes de nos trois diocèses francophones sont à Toulouse, Aix en Provence, Rome et en Martinique.

Des échos ont également été donnés des récents rassemblements de jeunes : JCJ pour la région  à Fort de France en juillet dernier et les JMJ de Panama en janvier. Ces rencontres antillaises et mondiales sont source d’espérance, ainsi que les rassemblements de jeunes en diocèses pour les Rameaux.
Célébrations

Deux grandes célébrations le dimanche 5 Mai et le 8 Mai ont permis deux belles concélébrations des évêques, en présence de nombreux fidèles, participant joyeusement à ces prières. Dans la cathédrale Saint Sauveur récemment restaurée, nous avons eu une belle concélébration avec prière eucharistique entièrement chantée, une joie et une ferveur impressionnantes. Martinique et Guadeloupe furent aussi bien mentionnés en raison de la présence  de nombreux fidèles de ces diocèses.

Mais c’est surtout la célébration  du mercredi 8 mai qui restera gravée dans la mémoire de tous les participants. A l’image de la grande confirmation en 2013 à Gosier pour l’assemblée des évêques des Antilles, l’Eglise en Guyane  a impressionné les pasteurs, eux-mêmes sollicités pour donner le sacrement de confirmation à 600 enfants et 40 adultes. Dans le plus grand palais des sports le Progt à Matoury, la célébration de trois heures  a été remarquablement animée par une chorale et un orchestre  avec les chants populaires   bien connus. Cette messe marquait aussi pour le diocèse le lancement de la Grande Mission. Mgr Lafont la présente ce rand temps d’évangélisation : « Nous allons sillonner les rues, les quartiers, les villages partager  notre fierté de croire que Jésus est vivant, qu’il est au milieu de nous, qu’il aime chaque personne vivant en Guyane. Il nous sauve et nous montre le chemin du bonheur. » Dans ce but,  plaquette de 20 pages est d’ailleurs largement diffusée dans toute la Guyane.

Enfin, la dernière journée de cette rencontre fut consacrée à la visite du centre spatial de Kourou en Guyane. Impressionnant site, immense avec les trois rampes de lancement des fusées. Ouvert en 1964, il regroupe 1700 personnes en permanence et est ouvert sur l’espace et sur le monde. Projet européen, il est aussi utilisé par les russes. Les satellites envoyés dans l’espace sont destinés aux télécommunications,  à la météo, à l’observation.

Les évêques sont repartis dans leurs diocèses, heureux de cette semaine de prières, d’échanges, de découvertes  et de rencontres.

La prochaine assemblée se tiendra fin avril 2020 à Antigua, ile au nord de la Guadeloupe.

+ Jean-Yves RIOCREUX

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...