Actualités - A la Une

L’Eglise de France réfléchit sur l’écologie intégrale


               Du 5 au 10 novembre 2019, les évêques de France se sont retrouvés à Lourdes.. Cette assemblée avait une particularité, pour la première fois, les évêques étaient accompagnés de deux baptisés qui ont pu participer à deux journées de réflexion sur l’écologie le mardi 5 et le mercredi 6 novembre. Le diocèse de Guadeloupe était représenté par Mgr Jean-Yves RIOCREUX, Jean-Luc BENJAMIN et le Père Yves Gérald RICHEMOND. Cette première a permis la présence de 300 personnes dans  l’hémicycle et c’était comme un exercice synodal.

             Comme d’habitude, c’est à la grotte de Massabielle  que l’assemblée a commencé par la prière des Laudes. Ensuite le président de la conférence épiscopale Mgr Éric de Moulins-Beaufort a procédé à l’ouverture de l’assemblée, en mentionnant les sujets, notamment l’écologie intégrale et la lutte contre les abus  sexuels.

Après ce discours  d’accueil, six intervenants ont partagé leur cheminement et leur expérience  pour une écologie intégrale.
A travers leurs interventions, ils ont aidé l’assemblée non seulement à une prise de conscience sur l’urgence écologique mais aussi à une modification de leur mode de vie. Invitation -à- vivre dans la sobriété et le partage, en évitant le consumérisme et le gaspillage. Les interventions étaient très  complémentaires.

L’écologie fait partie de l’identité chrétienne. En effet, trop souvent nous manquons de charité envers la nature. Dieu a créé le monde dans un acte d’amour, nous devons imiter Dieu dans notre rapport avec la création et aimer cette création. Les chrétiens ont une place prophétique à prendre dans ce combat écologique comme Jonas lors de la destruction de Ninive. Le pape François nous l’a recommandé dans son encyclique Laudato Si :

Puis, la réflexion s’est poursuivie  dans des ateliers, chaque participant étant invité à participer à deux ateliers.
Cette première journée s’est conclue par une superbe veillée de prière, en lien avec le thème, avec lectures de textes essentiels, notamment ceux du pape François.

Le deuxième journée a été marquée deux interventions de théologiens :  Elena Lasida et Fabien Revol. Ils   ont aidé  l’assemblée à faire une relecture de la journée précédente à la lumière de la Parole de Dieu.

Face à la menace de la destruction de notre monde, ils ont donné 3 pistes pour arriver à faire de cette menace une promesse ou une espérance :
  • Expérimentation : capacité à initier des processus
  • Communion : de nouvelles manières de vivre ensemble
  • Espérance : possibilité d’inventer du nouveau
L’écologie intégrale doit être une nouvelle manière de vivre dans la maison commune, en prenant soin des autres, de soi-même et de la terre. Un vrai chrétien doit-être le gardien de la création.

Père Gerald Richemond

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...