Les consacrées ont célébré la Présentation du Seigneur.

Les consacrées ont célébré la Présentation du Seigneur

Dimanche 2 Février, fête de la  présentation du Seigneur, en la cathédrale St Pierre St Paul de Pointe-à-Pitre, une trentaine de religieuses avaient pris place dans les premiers rangs pour cette  journée de la vie consacrée.

Mgr Riocreux a rappelé l’origine de la fête liturgique et l’invitation faite par l’Eglise pour le renouvellement de l’engagement des consacrés. Il a aussi mentionné les congrégations présentes dans le diocèse, notamment les Sœurs de St Paul de Chartres et les sœurs St Joseph de Cluny ainsi que les carmélites.
Pour montrer cette continuité dans l’Eglise, l’évêque a rappelé l’origine de la vie consacrée aux 4ème  et 5ème siècles avec la figure de Ste Geneviève, patronne de Paris (420-510) et Saints Antoine en Egypte et Benoit de Nursie, fondateurs du monachisme.

Avant le renouvellement des vœux d’obéissance, pauvreté, chasteté de toutes les  religieuses, Aury-Anne, novice, a  donné le beau témoignage de sa vocation.
Cette journée de la vie consacrée est aussi l’occasion de prier pour les vocations religieuses.


Frères et Sœurs,        
        Je suis Sœur Aury-Anne, novice de 2ème année dans la congrégation des sœurs de St Joseph de Cluny.
        En cette journée de la vie consacrée, j’aimerai m’adresser tout particulièrement aux jeunes pour vous dire « N’ayez pas peur », ne laissez personne décider à votre place de votre avenir.
        Faites confiance au Seigneur. Dieu n’enlève pas, il donne plus que vous ne pourriez désirer.
 
        Dans la rue, on m’arrête souvent pour me demander « Pouki ou vlé fè ça ». Et je réponds tout simplement, pour Jésus, il m’appelle.
 
        Très tôt, le Seigneur a tout bouleversé. A l’âge de 15 ans, j’ai entendu l’appel de Dieu résonner dans mon cœur lors d’une retraite vocationnelle. J’ai compris que le Seigneur m’appelait à lui donner toute ma vie. 
        Après le bac, j’ai commencé à cheminer en étant accompagné par un prêtre et en passant de temps en temps des week-ends chez les sœurs. 
        J’ai fréquenté un groupe de jeune et fais le catéchisme. J’ai terminé mes études puis j’ai eu une expérience professionnelle et je gardais toujours le lien avec mes amis.
 
        Beaucoup pense que c’est pour une déception amoureuse qu’on se fait religieuse ou prêtre. 
        Mais J’affirme que ce n’est pas le cas. C’est  tout simplement que l’appel de Dieu  été plus fort que toute autre relation. 
        Mes amis ont pris un chemin différent du mien, mains on reste toujours proche l’une d’entre elle va bientôt se marier.
 
        C’est à l’âge de 22 ans que j’ai commencé à cheminer avec les sœurs de St Joseph de Cluny comme postulante. 
        Le charisme d’Anne-Marie JAVOUHEY m’attirait.
        Actuellement, je suis novice, c’est ma dernière année de formation et je pense dire avec assurance que je suis heureuse et qu’il n’y a pas de plus grand bonheur que de répondre à l’appel.
 
Chers jeunes : « Osez, n’ayez pas peur, le Seigneur a préparé une route pour vus celle du bonheur ».