Actualités - Dans le diocèse

L’Enseignement Catholique Diocésain à la proue du déconfinement

L’Enseignement Catholique Diocésain à la proue du déconfinement

Ce lundi 11 mai, des écoles de Saint Barth, à Notre-Dame de Grand-Bourg, en passant par Jeanne d’Arc de Gourbeyre, tous les établissements se sont mis en mouvement pour aider tous les enfants et tous les jeunes à remettre le pied à l’étrier.

Non pas que nos élèves n’aient pas étudié pendant ce temps du confinement, loin de là, et on sait le mal que ce sont donnés tous les enseignants pour travailler à distance, mais la plupart des parents devant se remettre à l’ouvrage l’enseignement catholique a à cœur de mettre en pratique cette belle pensée de saint François de Sales sur l’éducation : «L'homme est la perfection de l'univers, l'esprit est la perfection de l'homme, l'amour est la perfection de l'esprit, et la charité est la perfection de l'amour. » C’est tout cet apprentissage social indispensable que « l’enseignement en présentiel » met en valeur de façon incontournable par rapport à « l’enseignement à distance »… à partir d’aujourd’hui, et dans le contexte compliqué du déconfinement, les deux vont s’interférer dans tous les établissements afin que personne ne soit laissé sur le carreau pour cette fin d’année scolaire un peu compliqué pour tout le monde ! Mais la bonne volonté aidant, que ce soit du côté des familles, des enseignants et du personnel OGEC, on va y arriver… bó dlan mè pa lwen, et c’est courageusement que tout le monde s’est remis à l’ouvrage partout d’une manière ou d’une autre !

A Notre-Dame de Grand-Bourg comme à Jeanne d’Arc, les directrices, appuyées par le Père Saint-Clair, directeur diocésain, ont su remobiliser leurs troupes pour accueillir les enfants dans les meilleures conditions sanitaires possibles : grand nettoyage, désinfection effectuée légalement, aménagement des salles tenant compte de la distance, protocole pour l’accueil et les différents mouvements… bref un temps d’adaptation à mettre en place scrupuleusement dans lequel tous les élèves vont entrer rapidement afin de vivre le plus harmonieusement possible et en toute sécurité cette fin d’année scolaire un peu particulière. Les collèges et le lycées proposant, comme au LEP de Blanchet, des sessions de remise à niveau pour faire en sorte que les étudiants ne perdent pas pieds. « Quand on a l’espérance en point de mire, on est sûr d’arriver au bout car le courage en est le bras ! » aime répéter Frère Francklin Armand à tous les jeunes qu’il croise sur son chemin.

L’Enseignement Catholique est une grande famille qui prend soin de tous ses membres, et qui met tout en mouvement pour le bien-être et la bonne éducation des enfants et des jeunes. Même quand les vents semblent contraires, il sait faire corps afin que l’éducation ne soit pas la dernière roue du carrosse dans notre société !
Jean-Marie Gauthier