LITURGIE / PRIER

Pourquoi la quête?

Pourquoi la quête ?
En tant que baptisés, disciples du Christ, nous sommes les pierres vivantes de l’Eglise (1 P 2/5). En même temps nous avons à nous sentir responsables de l’église, ce lieu où nous nous rassemblons pour prier et célébrer notre Dieu. C’est la raison pour laquelle nous sommes sollicités pour manifester notre générosité vis à vis de cette Eglise (et cette église) par des offrandes diverses : Denier de l’Eglise, Honoraires de messe, offrandes de baptême, de mariage, de funérailles, legs, dons divers, troncs et quêtes. Toutes ces offrandes ont un but : permettre à l’Eglise de vivre sa mission de Charité, et lui permettre aussi de faire face aux multiples besoins matériels dont nous bénéficions tous, à un moment ou un autre. Chaque chrétien est appelé à participer ainsi à la vie de sa communauté, de son diocèse, et même au-delà quand il s’agit de venir en aide à ceux qui sont touchés par des catastrophes. La Charité, dans son sens le plus noble, est l’un des piliers de l’Eglise.
Dans la Bible, l’appel est lancé pour que chacun contribue au bien de tous. Moïse fait appel au peuple (Exode36). L’Apôtre Paul, en 2 Corinthiens 8 et 9, souligne la place de la collecte en faveur des démunis et des communautés.  Et il indique que chacun se doit d’apporter ce qu’il a épargné pour partager (1 Cor 16/2).
La quête qui est faite au cours de la liturgie, est un acte communautaire signifiant que nous prenons notre part dans le geste plus ample de l’offrande. Chacun, en conscience, dans ce qu’il met dans la corbeille de la quête, manifeste l’offrande qu’il fait de lui-même au Seigneur. En donnant notre obole, nous signifions que nous donnons quelque chose de nous-mêmes, quelque chose qui rejoint l’offrande de tous, et qui rejoint l’offrande du Christ. Mon geste n’est pas de déposer une ou l’autre piécette, mais de poser un acte responsable et généreux. : “Donnez, et il vous sera donné: On versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis ’’(Luc. 6 :38).
D’ailleurs ce que nous donnons est porté avec les offrandes du pain et du vin, pour bien montrer que nous devenons offrande, rejoignant l’offrande par excellence du Christ, Corps livré et Sang versé pour que nous ayons la vie…….Toutes nos offrandes veulent ainsi manifester que nous désirons voir notre Eglise accomplir le mieux possible son œuvre missionnaire d’évangélisation, en portant le souci d’une solidarité fraternelle et communautaire.
En conclusion un peu d’humour : Le Père Guy GILBERT dans son livre « Un cœur qui écoute » nous fait ce clin d’œil: « de grâce, pendant la quête, pas de bruit….. Pas de pièces, que des billets »……
Pourquoi pas ?
P. Serge CYRILLE


Questions liturgiques