Eglise et société

Journée de l’enseignement catholique. Thème : « Mieux se connaître pour mieux servir et accompagner »

Plus de 600 enseignants et personnels non enseignant



La chorale du Collège de la Jaille a ouvert cette journée en chansons et en prieres

Après les matinées de réflexions des tutelles puis des chefs d’établissements, tous les acteurs de l’enseignement catholique, environ 600 personnes (sauf les parents), se sont retrouvés au Gymnase de Baie-Mahault le vendredi 2 octobre. A cette occasion, exceptionnellement, les 8000 élèves des 19 établissements composant l’enseignement catholiques en Guadeloupe et dépendance ont été libérés.
Le directeur diocésain, Père Thierry St Clair ainsi que Mgr Jean-Yves Riocreux ont accueilli et lancé la journée en rappelant les objectifs et la spécificité de l’enseignement catholique : « enseigner et éduquer » comme dans le public, mais aussi annoncer l’évangile, avec une qualité humaine et spirituelle proposée et vécue au sein de ses établissements.

En Guadeloupe l’enseignement catholique est proposé depuis plus de 2 siècles grâce à différentes congrégations religieuses (tutelles) qui ont créé les premières écoles sur notre territoire. 5 tutelles sont garantes de la dynamique missionnaire des écoles ainsi que le chef d’établissement qu’elles nomment.
Sr Elise (Trepagny)  Sr Franciane (
Albi);Sr Véronique (SJC); Sr M-Laurence (St Paul)

St Paul de Chartres (fondateur Père Louis Chauvin au 18è siècle), qui à 2 établissements. La devise est : Régularité ; simplicité ; Service
St Joseph de Cluny (Sr A-Marie Javouhey au 19e), 5 établissements. Devise : la sainte volonté de Dieu
St Dominicaine d’Albi (Sr Gérine Fabre au 19è), 2 établissements au Moule.
Sr Dominicaine de Trepagny (St Dominique de la Croix), 1 établissement : ND de Grâce
Les dominicaines ont comme mission de prêcher la parole. Devise : l’écoute et la bienveillance.
La 5ème tutelle est diocésaine, donc rattaché au Directeur diocésain, référent de l’évêque.
APS Mme Noirtin et Ramsamy qui nous ont lu ce texte " le Christ n'a pas de mains" qui résume leurs actions

La journée fut dense en écoute car plusieurs interventions de différents acteurs se sont enchainées. Les adjointes en Pastorale de La Jaille et Versailles ont rappelé leur rôle primordial en lien direct avec le chef d’établissement pour faire vivre cette mission spirituelle dans l’écoute, l’accueil dans l’établissement.

Le père Charles Schübler, aumônier de Versailles a fait une éloquente intervention sur le « laïcisme » prégnant dans nos écoles qui fait que « nous avons un problème avec le catholicisme». Or l’Eglise est experte en Humanité. Le père rappel que les acteurs sont missionnés pour montrer aux jeunes qu’ils ont de l’importance aux yeux de Dieu et que « leur foi et leur vie ne sont pas en guerre ». « Charles Péguy disait que nous sommes des constructeur de Cathédrales, et nos cathédrales sont nos jeunes ! ».


Presque tous les chefs d'établissement du 1er et 2d degré

D’autres acteurs et organismes se sont exprimés notamment le SAAR et le CAAC qui sont la porte d’entrée pour les futurs enseignants désireux d’enseigner en établissement privé, sous contrat. Pour tous renseignements, contacter le Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Cette matinée s’est clôturée avec une conférence sur comment « réenchanter l’école » par le père Gabriel Blot, sociologue et théologien. Il n’a pas hésité à poser les problèmes : Les familles fragiles créent une société fragile. Sans familles fortes et stables, les peuples s’affaiblissent car c’est là que se transmet le patrimoine religieux et culturel de la nation ». L’école doit faire face à cette difficulté, à cette diversité. Elle doit produire un travail de qualité en développant la motivation interne de l’élève pour permettre un vivre ensemble et développer les qualités de chacun.
Merci au Directeur Diocésain, Père St Clair, pour avoir remis en place cette journée et l’avoir organisée.
Cette semaine de l’enseignement catholique s’est terminée par la messe pour tous les acteurs, parents et élèves compris, à la cathédrale de Basse-Terre ce dimanche 4 octobre à 9h, présidée par Mgr Riocreux.
L.P

Sans aucun doute vous avez vu les bannières disant que ne pas réussir assez de soins sur la santé peut amplifier votre risque de problèmes de santé innombrables. Vous pouvez acheter des remèdes directement à votre bureau. Il ya des médicaments destinés uniquement aux femmes. Les sujets tels lequel 'achat Kamagra Oral Jelly' ou '' sont très populaires maintenant. Comment trouver des informations détaillées sur ""? De nombreux sites Web le décrivent comme ''. Cependant, il existe plusieurs remèdes qui abaissent la pression artérielle sans nuire à votre érection. Certains médicaments ne conviennent pas aux patients douloureux de certaines affections et, parfois, un médicament ne peut être utilisé lequel si des précautions supplémentaires sont prises. De plus Kamagra peut également être utilisé pour concerner une autre plainte telle lequel déterminée par votre médecin.

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...