PAROISSES

La communauté africaine en Guadeloupe honore ses défunts

A la demande de la communauté africaine de Guadeloupe, la messe de ce dimanche 29 novembre 2015 à 17h30 à la chapelle du centre Saint Jean Bosco de Gourbeyre, a été célébrée à la mémoire des parents des membres de cette communauté, décédés au cours des derniers mois de l'année 2015.

 

Prier pour ceux que nous avons aimés fait partie de notre foi chrétienne. Nous pouvons aussi leur demander de prier pour nous, de s'associer aux difficultés de notre vie et, le jour venu, de nous aider à faire, à notre tour, le grand passage. Vivre dans la mémoire de nos disparus est un vrai témoignage de foi dans la résurrection et la vie éternelle. Cet amour mutuel, cet échange spirituel à travers le temps et l'espace, rapproche et unit les vivants et les morts : c'est la communion des saints. Les morts sont près de nous parce qu'ils sont près du Christ. Ils nous accompagnent et nous soutiennent dans les difficultés. 
 
Dans sa miséricorde, Dieu permet à tous les hommes de faire, après la mort, l'expérience de sa tendresse. La foi et l'amour de ceux qui prient pour eux les y aident. A la messe, le Christ nous délivre de toutes nos fautes et nous permet de passer de ce monde à son Père. Prier pour un défunt au cours d'une messe dite à son intention prend alors tout son sens.

 

En bien des points, la foi chrétienne rejoint la pensée africaine pour laquelle la vie et la mort sont deux événements complémentaires. La mort semble être la conséquence inévitable de la vie et n'est qu'un passage d'une existence à une autre. Il s'ensuit que la vie de l'homme dans l'au-delà est comme la continuation de la vie terrestre. Elle consiste essentiellement en la rencontre avec ceux et celles qui sont déjà partis et qui nous protègent. Cette vie transformée qui échappe aux limites de l'intelligence humaine est attribuée au Dieu créateur, source de tout être vivant. Selon la croyance africaine, la mort met fin à l'existence terrestre et non pas à la vie humaine car la vie continue dans l'au-delà. En effet, bien que le corps humain se décompose, la personne reste indestructible. L'homme est donc plus que son corps, son devenir et sa vie. L'Africain y croit fermement puisqu'il s'agit d'une vie transformée qui permet de rencontrer les ancêtres, c'est-à-dire les défunts toujours vivant. Les morts continuent de fairepartie de la communauté des vivants auxquels ils offrent force, protection et conseils de sagesse. En retour, les morts ont droit au respect et à la vénération des vivants. Pour l'Afrique, les « morts ne sont pas morts ».
 
Pascal Gbikpi

Sans aucun doute vous avez vu les bannières disant que ne pas obtenir assez de soins sur la santé peut amplifier votre risque de problèmes de santé innombrables. Vous pouvez se procurer des remèdes directement à votre département. Il ya des médicaments destinés uniquement aux femmes. Les sujets tels que 'achat Kamagra Oral Jelly' ou '' sont très populaires maintenant. Comment trouver des informations détaillées sur ""? De nombreux sites Web le décrivent comme ''. Cependant, il existe plusieurs remèdes qui abaissent la pression artérielle sans nuire à votre érection. Certains médicaments ne conviennent pas aux patients douloureux de certaines affections et, parfois, un remède ne peut être utilisé lequel si des précautions supplémentaires sont prises. De plus Kamagra peut également être utilisé pour appartenir à une autre plainte telle que déterminée par votre docteur.