Actualités - Dans le diocèse

25 ans de Sacerdoce pour le Père Jacques Hivon


Lors de la réception offcielle en l'honneur du Père Jacques Hivon

Jubilé d’Argent du Père Jacques Hivon le 23 juillet
Le dimanche 19 Juillet 1992, Jacques Hivon était ordonné prêtre dans l’église du Sacré Cœur de Pointe à Pitre. 25 ans plus tard, dans l’église St Pierre St Paul, entouré des paroissiens, Père Jacques a célébré son Jubilé d’argent.

Célébration en trois temps : messe qu’il a présidé le mercredi 19 Juillet, messe que j’ai présidée dimanche et repas de fête à la résidence départementale de Gosier.

Le Père Jacques, discret et humble s’est laissé fêter par ses paroissiens et l’Eglise en Guadeloupe qui constitue sa famille. En effet, québécois de naissance, d’une famille nombreuse, agé de 77 ans, il a été ordonné à l’âge de…52 ans. Religieux, il avait fait ses vœux dans la congrégation des frères des écoles chrétiennes. En 1970, il vient aux Antilles pour être  avec ses confrères au service des jeunes dans le petit séminaire collège à Gourbeyre, puis au Foyer Vocationnel Paul VI à Pointe à Pitre. Au départ de la congrégation dans les années 75, il se pose de nombreuses questions et reste disponible. Mgr Cabo lui propose de rester en Guadeloupe pour le service des  jeunes et des vocations.
Sa propre vocation murit. Il se forme à l’Institut catholique de Paris et est ordonné diacre n 1991, et quelques mois plus tard prêtre. Il a servi successivement dans les paroisses du Sacré Cœur, de Capesterre, des Saintes, du Moule et depuis 2010 à St Pierre St Paul. Précis, il a assumé et assume actuellement les fonctions de chancelier. Et, après sept années de bons services à Pointe à Pitre, il sera désormais à Basse-Terre.


Avec la remise de la médaille du conseil départemental, par Madame Borel- Lincertin

Le prêtre estimé a été de surprise en surprise par les deux célébrations et par la rencontre de ce dimanche. Sensible, il pleure facilement. Et moi-même, avec humour j’ai évoqué ces larmes lors de notre première rencontre en août 2012 alors que je lui posai des questions sur sa grande famille canadienne.
Plus sérieusement, lors de la messe à St Pierre St Paul, j’ai repris quelques phrases parlant de son service comme prêtre. En 1992, il écrivait en effet : « Le prêtre est ordonné à l’annonce de l’Evangile et aux sacrements. Pour annoncer cet Evangile, il faut en vivre et s’en imprégner. Le prêtre est d’abord un disciple authentique du Christ, et c’est le programme d’une vie ». Dans l’homélie de cette messe de Jubilé, j’ai repris cette phrase en rappelant les étapes de ce parcours spirituel particulier, dont près d’un demi-siècle au service du diocèse.


Père Hivon se donne de bonne grâce sous les flashs des photographes amateurs

Le mot de retraite a été prononcée. En fait, le Père Jacques Hivon continuera son service de chancelier à l’évêché et prêtre coopérateur à Basse-Terre.

La partie festive fut joyeuse avec discours et chants en, présence des amis ainsi que celle du maire de Pointe à Pitre et de la présidente du Conseil Départemental.
Un beau jubilé d’argent vécu en communion avec l’Eglise en Guadeloupe dont le Père Jacques est + JY Riocreuxprêtre. Ad multos annos !
+ J-Y Riocreux

 

Célébration du Jubilé le  mercredi 19 juillet

Le mercredi 19 juillet 2017, le père Jacques Hivon a célébré avec la communauté de St Pierre et Saint Paul, des religieuses, Mr le Maire et les prêtres du doyenné, ses 25 ans de sacerdoce en une messe d’action de grâce. De nombreux servants d'autel ont tenu aussi à honorer le père Hivon.


Le maire et les religieuses sont venus rendre grâce pour le Père Jacques Hivon


De nombreux servants d'autel en ce mercredi soir....

Cet anniversaire est d’autant plus émouvant qu’il quittera la paroisse le 1er septembre comme curé, à 77ans, pour être en retraite active à l’évêché, comme chancelier et aussi en collaborant aux paroisses de Basse-terre.


L'émotion du père. Et le soutien de son vicaire, Père Lucien Joseph



Le Père Hivon, canadien, à un parcours particulier au sein de l’Eglise tout en étant demeuré très proche du Seigneur.
Dès l’âge de 12 ans à Montréal, il quitte sa famille et rentre au petit séminaire de « frères de écoles chrétiennes » et porte l’habit dès ses 17 ans. Il arrive comme « frère des écoles chrétiennes » en Guadeloupe à l’âge de 30 ans en 1970, pour enseigner et accompagner les séminaristes. En 1972, ses frères quittent le séminaire collège et Père Cabo propose au frère Hivon de poursuivre son accompagnement des jeunes à la paroisse du Sacré-Cœur. Dès 1974 Jacques Hivon s’interroge sur le fait de devenir prêtre.  Mais ce n’est que dans les années 90 que c’est acté. Puis tout va très vite. Entre le moment ou Jacques Hivon est admis comme candidat au sacerdoce, puis acolyte, puis diacre et enfin prêtre, il ne se déroule que 13 mois. Il sera ordonné le 19 juillet 1992 en l'église du Sacré- Coeur (pointe à pitre) à l’âge de 52 ans !

Père Hivon  lors de son homélie où il retrace son cheminement. Puis à la consécration, entouré de prêtres et diacre du doyenné de Pointe à Pitre


Depuis 25 ans il aura servi comme vicaire et curé  dans les paroisses de : Capesterre Belle-Eau (vicaire) ; Gourbeyre; Sacré-Cœur, aux Saintes, puis au Moule, et enfin à St Pierre et St Paul depuis 2010.
Cette messe fut évidemment émouvante pour le père et l’assemblée.  La chorale a tenue à honorer le Père avec un chant spécifique, et Jacqueline Thole et ses danseurs ont procédé à une belle procession des dons.




 

La paroisse poursuit d’honorer le père Hivon jusqu’à son départ..

Pour aller plus loin vous pouvez réécouter l’interview du père Hivon sur sa vocation, faite sur radio massabielle en 2016

http://guadeloupe.catholique.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=134&Itemid=645

Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...