PAROISSES

La fête patronale de Saint-Claude 2017 : quelle belle fête de famille !

La fête patronale de Saint-Claude 2017 : quelle belle fête de famille !

Comme dans toutes les villes et tous les villages de notre Guadeloupe, les fêtes patronales sont l’occasion de rencontres conviviales et festives qui sont cultivées partout… avec plus ou moins d’éclat suivant les moments et les circonstances, mais toujours soignées !
Et Saint-Claude a bien fait les choses cette année encore : proposition de fleurir ou embellir sa maison, son coin…relier les gens entre eux à travers mille activités et rencontres, encourager les jeunes par la culture, le sport, les challenges, favoriser la danse, la musique ; des spectacles de chansons agréables et sympa ; un défilé de mode ; des jeux de société ; des conférences instructives ; des majorettes, des fanfares ; de la poésie à tous les carrefours et un feu d’artifice, un vrai ! Tout cela sans ostentation démesurée, ni luxueuse… mais une vraie fraternité retrouvée et une solidarité sincère… toutes les autorités civiles et autres s’y sont bien mises et cela permet de préparer une bonne rentrée. « Il y a à Saint-Claude une atmosphère qu’il n’y a pas ailleurs » me disait un touriste de Guyane, un « je ne sais quoi de plus intime, de plus souriant, de moins factice, de profondément chaleureux… à Saint-Claude on sait mélanger les générations » concluait une amie de Grande Terre. Peut-être est-ce parce que nous n’avons pas de littoral marin, « la vie en montant est toujours plus rude », mais « Tout le monde veut vivre au sommet de la montagne, sans soupçonner que le vrai bonheur est dans la manière de gravir la pente » selon le bon mot de Gabriel Garcia Marquez. Si les édiles s’y sont mis avec dévouement et compétences, les chrétiens ont pris leur part et comme tout vient de Dieu la sincérité est au rendez-vous !

La solennité de saint Augustin, à travers l’eucharistie, lundi soir 28 août a conclu la fête patronale présidée par Mgr Riocreux, le Père Sandro curé de la paroisse accompagné de quatre amis prêtres venus d’Italie et du diacre Jacky Ramassamy ; et un magnifique tableau de St Augustin très pédagogique a pu être béni qui va trouver place dans l’église. L’évêque dans une homélie très marquante nous a encouragés à lire « les confessions » de saint Augustin, elles n’ont pas perdu de leur actualité et de leur saveur et sont si parlantes pour les gens d’aujourd’hui ! « Les larmes d’une telle maman (sainte Monique qui se lamentait et priait pour la conversion de son fils si déluré dans sa jeunesse) ne peuvent pas engendrer un tel brigand » lui avait dit un prêtre.
Jean-Marie Gauthier

 
Tableau de Saint Augustin qui trône désormais dans l’église de Saint-Claude

Témoignages


« J’aime les rencontres de jeunes à l’occasion de la fête, surtout autour du sport. Ça évite qu’on s’ennuie… et la confrontation permet une vraie amitié et éloigne de nous l’oisiveté si destructrice. Je n’ai pas d’argent pour aller en vacances ailleurs mais j’aime chaque année préparer la fête de Saint-Claude ». Stéphane G. (lycéen)

« Belle communion d’un bout à l’autre de la fête… même la mort cette semaine de Madame Mirre ou de Mme Peramin, ces deux si belles figures de mamies au sein de notre cité, nous apprennent la solidarité et l’entraide ! Elles voulaient tant la concorde et la paix dans nos quartiers !» Mme M.T. (dite Germaine)

« Je vais me mettre à lire les Confessions de St Augustin. Comme un goutte-à-goutte ça doit me permettre d’y voir clair et de trouver ma voie ». (F.G.) 


Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...