Actualités - A la Une

Ordination d'Anson DACINE


Entrée dans l'église St Pierre et St Paul à la suite des enfants de choeurs, Diacres; mais avant les prêtres et l'évêque

Quelle joie et quelle chaleur en ce dimanche 3 septembre : un homme est devenu prêtre !!
En effet, Anson Dacine après son diaconat en 2016 accède en ce jour à la prêtrise avec  son ordination par Mgr Jean-Yves Riocreux.
A 38 ans, après des années de formation en Haïti, à Toulouse et en Guadeloupe le voici prêtre pour le diocèse de la Guadeloupe. Plus exactement comme vicaire à la paroisse des Abymes, où il poursuivra son apprentissage avec Père Anthony qui fut un temps son formateur en tant que responsable des séminaristes.



Mgr Riocreux accompagné du conseil épiscopal (Père Foucan au 1er plan,responsable des séminaristes et des vocations)
 


La majorité des prêtres de Guadeloupe et plusieurs venus d’Haiti et de Toulouse ont fait le déplacement pour cet évènement. Oui  un nouveau prêtre  est toujours un évènement puisque rare sont les prétendants, notamment en Guadeloupe.
Le prêtre est aussi comme le dit Mgr Riocreux dans son homélie, en citant le curé d’Ars : « un immense don pour l’Eglise et pour le monde ». N’oublions pas que seul le prêtre peut faire venir le Christ dans le pain et le vin, et donner le sacrement de pénitence.

Une ordination a un déroulement avec des rites bien spécifiques d’où la longueur de la célébration mais aussi sa beauté et l’émotion qu’elle engendre. Surtout pour les prêtres présents qui non seulement revivent leur propre ordination, mais aussi accueillent un nouveau frère. La prostration visage contre terre,  avec " la litanie des Saints" chantée par la communauté est un moment très émouvant, et sans doute bien plus encore pour le diacre Anson qui débute son ordination.

Le rite de l’imposition des mains par l’évêque puis par tous les prêtres est le moment le plus important de cette ordination,
 qui se fait dans le recueillement et la solennité. Les prêtres ont alors un visage grave car leurs prières sont intenses pour Anson. Et enfin une fois qu’Anson est prêtre et a reçu l’onction de l’huile, l’étole et la chasuble, il reçoit l’accolade de l’évêque et de tous ses nouveaux frères prêtres qui l’accueillent avec bienveillance et grande joie. Revivons cette ordination, ce don pour l’Eglise en photos.

LP
Le Père Anson Dacine présidera sa 1ère messe ce lundi 4 septembre à 18h à St Michel du Raizet




Le diacre Anson, au début de la célébration, avec sa famille venue d'Haïti


L'évêque appelle le candidat à l'ordination...


..et le père Francois André, représentant le Séminaire St Cyprien de Toulouse, présente Anson et atteste qu'il est prêt à devenir prêtre. 




La 1ère lecture lue par le frère d'Anson


Les chorales de plusieurs paroisses ont fait alliance pour animer magistralement cette célébration


L'engagement de l'ordinand 

L’évêque invite Anson à exprimer publiquement sa volonté de recevoir l’ordination presbytérale, pour le ministère de la Parole, des sacrements, de la prière et de la charité pastorale. 

" Voulez-vous devenir prêtres, collaborateurs des évêques dans le sacerdoce, pour servir et guider sans relâche le peuple de Dieu sous la conduite de l’Esprit Saint ?" 
- Oui, je le veux

" Voulez-vous accomplir fidèlement le ministère de la Parole, c'est-à-dire annoncer l’Évangile et exposer la foi catholique ?
- Oui, je le veux. 

" Voulez-vous célébrer avec foi les mystères du Christ, tout spécialement dans le sacrifice eucharistique et le sacrement de la réconciliation, selon la tradition de l’Église, pour la louange de Dieu et la sanctification du peuple chrétien ? "
- Oui, je le veux. 

" Voulez-vous implorer avec nous la miséricorde de Dieu pour le peuple qui vous sera confié, en étant toujours assidus à la charge de la prière ? "
Oui, je le veux.

" Voulez-vous, de jour en jour, vous unir davantage au souverain prêtre Jésus Christ qui s’est offert pour nous à son Père, et vous consacrer à Dieu avec lui pour le salut des hommes ? 
- Oui, je le veux, avec la grâce de Dieu. 

Ensuite, Anson s’approche de l’évêque et, agenouillé devant lui, met ses mains jointes entre les mains de l’évêque. 
" Promettez-vous de vivre en communion avec moi et mes successeurs, dans le respect et l’obéissance ? 
- Je le promets. 

" Que Dieu lui-même achève en vous ce qu’il a commencé."







Rite de l'ordination : avec l'invocation de l'Esprit Saint


puis la prostration du future prêtre en écoutant la "Litanie des saints" 


(Ecoutez un extrait de cette Litanie en cliquant sur la flêche!)




L'imposition des mains de l'évêque : l'Esprit Saint consacre Anson prêtre.


puis tous les prêtres présent imposent aussi les mains, solennellement sur Anson qui demeure à genoux


Le rite de la vêture de l'étole puis de la 1ère chasuble du prêtre Anson







L'onction des mains du prêtre avec l'huile du Saint Chrême


et la remise des oblats Eucharistique (ici le calice devient celui du Père Anson), qui indique qu'il a la charge de présider l'Eucharistie


Et enfin l'accolade, le baiser fraternel de l'evêque qui accueille son nouveau prêtre


puis l'accolade de tous les prêtres. Voyez leur Joie. L'assemblée apprécie et applaudit ce moment fraternel


 

Remerciements d'Anson en vidéo (cliquez au centre de l'image)


Témoignages à la suite de cette Ordination :
"Il y a longtemps que je n'avais pas vécu pareille cérémonie, je l'avoue bien. D'éducation chrétienne j'avais perdu un peu le fil... et puis voilà que j'effectue un retour vers Dieu, et je suis venu par hasard... j'ai été muté dans l'administration il y a un an en Guadeloupe et depuis je suis en recherche de sens. Je trouve cette ordination pleine de sens et porteuse d'espoir. Que Dieu écoute ma prière et me guide." (Léon C. - Gosier)
 
"Une célébration d'ordination comme ça, c'est à la fois grave et tellement touchant pour tout le peuple chrétien. Que le Seigneur continue d'appeler dans notre Guadeloupe et dans la Caraïbe des religieux, des prêtres, des religieuses pour aider notre jeunesse à y voir clair. Que nos familles soient plus engageantes ! je parle pour la mienne j'ai 11 petits enfants !" Yolène R. (grand-mère des Abymes)
 
"Je suis étudiant en STAPS, et je viens de revenir en Guadeloupe pour la rentrée universitaire. De passage sur la place de la victoire pour me remettre dans le bain , j'ai entendu les chants et je suis entré... j'ai été remué à l'intérieur de moi par tous les messages ainsi entendus et j'ai eu plaisir à demeurer jusqu'au bout. Merci." (Firmin st. E. - Guyane) 



Le prêtre Anson poursuit la célébration et consacre pour la 1ère fois, le pain et le vin en corps et sang du Christ avec tous ses confrêres







Il salue sa famille


puis jusqu'à l'extérieur de l'Eglise tous ceux qui sont venus vivre ce temps de joie pour notre Eglise en Guadeloupe



 

Qui est Anson Dacine?
Le 29 août 2013, Anson, posait le pied pour la première fois en Guadeloupe. Grâce aux conseils et aide de Mgr Glandas et du Père Daniel Romulus, il était accueilli en Guadeloupe par Mgr Riocreux. Anson est né à Petit Goave à Haïti le 31 Octobre 1979 et il est le benjamin d’une famille de trois enfants. 

Sa mère et sa sœur pourront participer à son ordination sacerdotale le 3 Septembre.

A Haïti, il a suivi une formation  classique au collège Saint Martial de Port au Prince. Au terme de ses études secondaires, il aurait pu bénéficier d’une bourse d’études à Cuba pour devenir médecin. Mais sa décision était  prise depuis son enfance, au contact du père Calixte Hilaire : il voulait être prêtre.

L’année de propédeutique lui a permis d’approfondir sa vocation, découvrir la Bible, la spiritualité et la Liturgie…ainsi que le savoir vivre. Puis c’est le cycle classique : philosophie et théologie  au grand séminaire d’Haïti et au CIFOR (centre de formation pour les religieux), stages en paroisses, notamment à Gressier. Mais le séisme du 12 Janvier 2010 et la mort de Mgr Miot  ont  bouleversé ce chemin vers le sacerdoce.
Par grâce, le curé de la cathédrale, Erick Glandas a aidé Anson à poursuivre et à « avancer au large » dans le diocèse de Basse-Terre. Arrivée au CPSO, puis voyage en voiture de Pointe-à-Pitre à Basse-Terre avec Mgr Riocreux. Le voici bientôt pour une année en stage à Saint Michel du Raizet avec le Père Silène. Là, il découvre un peuple et une pastorale dans différents services : catéchèse, préparation au baptême, funérailles, liturgie, chorale, les jeunes…
Et, en septembre2014,  la formation l’amène plus loin encore, à Toulouse, au séminaire Saint Cyprien. Il découvre la région en étant en insertion à Lavaur dans le diocèse d’Albi. En 2015, l’équipe du séminaire le nomme à la cathédrale Saint Etienne de Toulouse. Dans le même temps, il bénéficie des cours à l’Institut Catholique. « Cela m’a donné d’excellents outils pour mieux comprendre la société moderne et multireligieuse dans laquelle je suis appelé à travailler. » Bref, ce temps de formation est très enrichissant.
Juillet 2016. Il participe aux JMJ avec les jeunes et les séminaristes du diocèse.
Septembre 2016. Anson est ordonné diacre en l’église du Raizet. Il prend à nouveau le chemin vers Toulouse pour l’année diaconale. Baptêmes, préparation au mariage, accompagnement des familles en deuil, Service Evangélique des malades dans les maisons de retraite. Son curé, le Père Simon d’Artigues reconnait « qu’il a bien avancé dans son cheminement, a accompli toutes les tâches confiées et a un bon contact avec les jeunes. De son côté, Anson  remercie le Père Simon qui l’a beaucoup aidé à grandir et qui « m’a donné un bagage pour le futur ».
Le séminaire avec son supérieur, le Père Vincent Siret (nommé depuis juillet recteur du séminaire Français de Rome) et l’archevêque de Toulouse, Mgr Le Gall, ont bien apprécié la présence d’Anson dans le lieu de formation et dans son service à la cathédrale. 

Le  1er novembre dernier,  Anson était heureux d’accueillir son évêque, Mgr Riocreux pour la messe de la fête de tous les saints dans la belle cathédrale Saint Etienne.

Questions liturgiques

Pourquoi aller à la messe le Dimanche ?

Nous ne devons pas oublier que la foi, c’est une relation vivante avec Dieu. Comme toute relation, elle se doit d’être nourrie régulièrement, autrement elle s’endort et même elle se sclérose.

Lire la suite...