Petit Canal

Evenement 

Titre:
Le jour du Seigneur : A la rencontre des moines de Notre-Dame de Maylis
Date:
29/04/18
Categorie:
Avril

Description

Dimanche 29 avril – A la rencontre des moines de Notre-Dame de Maylis

29/04/2018 de 10h30 à 12h00 sur France 2,
 

Pour cette émission spéciale en direct, le Jour du Seigneur part à la découverte de la communauté de l’abbaye Notre-Dame de Maylis, dans les Landes (40) : comment ces moines bénédictins olivétains se mettent-ils en dialogue avec le monde, à travers la prière, l’écoute mais aussi par des activités agricoles et artistiques ?

10h30 – Magazine

Au sein de l’abbaye Notre-Dame de Maylis, David Milliat, présentateur de l’émission, rencontre deux moines, le frère Olivéto Gérardin et le père abbé François You, qui témoignent de leur quotidien dans une communauté en dialogue avec le monde.

Un reportage nous fait ensuite découvrir l’une des activités principales de la communauté depuis 60 ans : la culture de la « plante de Maylis » aux vertus « miraculeuses », cultivée en permaculture par les moines et commercialisée d’après des techniques très contemporaines.

Les Tablettes de la foi : ce court format d’animation, qui décrypte en une minute un mot ou une expression de la foi chrétienne liés aux textes du jour, sera dédié, cette semaine, à la vigne et commenté par le père abbé de la communauté.

10h45 – Messe (70 minutes) célébrée à l’église de l’Abbaye Notre-Dame-De-Maylis

Président et prédicateur : P. François You, abbé de la communauté

Au cours de la messe, chez les moines bénédictins, le silence et les chants (grégoriens et en polyphonie) se déploient, signifiant un rapport au temps différent, centré sur l’écoute et la contemplation.



Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...